« L’Odeur Des Azalées m’a Subitement Fait Suffoquer » Au Studio Hébertot

Bonjour à tous;

Je vais vous parler aujourd’hui d’une pièce découverte au Studio Hébertot. Il s’agit de L’Odeur Des Azalées M’a Subitement Fait Suffoquer; écrite par Sophie Cottin, mise en scène par Raphaëlle Cambray et interprétée par Anne Canovas et Kim Schwarck.

L’Histoire : Hélène (Anne Canovas) vit dans un petit studio à Paris à lire les romans de son auteure préférée; Agatha Christie. Un jour vient sonner à sa porte Félicité (Kim Schwarck), sa voisine; un poil trop curieuse et envahissante. D’abord renfermée; Hélène s’ouvre petit à petit au sourire et à la joie de vivre de Sa jeune voisine; jusqu’à devenir très proches, telles de vraies amies ou une mère et une fille. Mais cette amitié va réveiller le passé d’Hélène et la vérité ne sera pas aussi lumineuse et chaleureuse que la relation entres ces deux femmes…

Mon Avis : C’est une histoire vraiment douce que l’on découvre avec L’Odeur Des Azalées. L’écriture de Sophie Cottin est un mélange subtil d’humour et de tendresse; qui monte crescendo en intensité dans ce « huis-clos » où deux femmes de deux générations et aux caractères totalement opposées vont apprendre à se connaître et à s’apprivoiser; face à une vie qui n’a pas été très tendre avec l’une comme l’autre.

La mise en scène de Raphaëlle Cambray est belle et intelligente car elle permet de voir tout ce qu’il se passe avant comme après les échanges entre les 2 femmes; ce grâce à la scénographie de Sophie Jacob où l’on voit un petit appartement, celui d’Helene, mais qui s’ouvre a l’extérieur; tel sa locataire qui s’ouvre à la présence de sa jeune et fantasque voisine. Et le duo formé par Anne Canovas et Kim Schwarck est absolument parfait. Basé sur le « comique d’opposition » de caractère; nous découvrons deux femmes qui, malgré toutes leurs différences, ne sont pas si éloignées l’une de l’autre et voir leur relation de voisinage devenir un lien amical; et presque filiale même, nous pouvons le dire. Les deux comédiennes sont tout simplement belles et touchantes à souhaits; la « froideur » du personnage interprété par Anne Canovas face au à la pile électrique, au volcan Kim Schwarck offre de beaux moments de drôlerie; mais nous envoie surtout de grands instants de tendresse et d’émotion voire même d’intensité au fur et à mesure que l’on approche de la fin.

Un duo de comédiennes parfaitement complémentaires pour une pièce touchante sur la relation de deux femmes diamétralement opposées que la vie et l’envie de revivre vont faire se rapprocher et s’ouvrir l’une à l’autre et s’aimer comme une mère et une fille et repenser à la joie de vivre et d’aimer; mais cela n’est peut être pas un hasard, car c’est que symbolise L’Azalée…

« L’Odeur Des Azalées m’a Subitement Fait Suffoquer » de Sophie Cottin; mise en scène de Raphaëlle Cambray, scénographie de Sophie Jacob, lumières de Laurent Béal, musiques de Raphaël Sanchez. Avec Anne Canovas et Kim Schwarck. Au Studio Hebertot jusqu’au 27 Mars; du jeudi au samedi à 19h et le dimanche à 17h.

Réservation : https://studiohebertot.com/spectacles/lodeur-des-azalees-ma-subitement-fait-suffoquer/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :