« La Mifa » au Studio Hebertot

Wilkommen, Bienvenue, Welcome à tous !

C’est par ces mots que je démarre mon article sur une pièce vu il y’a quelques jours au Studio Hebertot. Il s’agit de La Mifa, une pièce écrite et mise en scène par Fanny Streissel, avec Inès Derumeaux (en alternance avec Laëtitia Carrère), Morgane Gander, Laurent André (en alternance avec Axel Baille), Pol White et Christophe Som.

L’Histoire : Durant La Seconde Guerre Mondiale, s’érige ce qu’il reste d’un cabaret : La MIFA, abandonné par les clients après un scandale avec la meneuse de revue. Un jour, Ange (Laurent André) passe la porte du cabaret pour passer une audition; il y est accueilli par Hercule (Pol White), Marcel (Morgane Gander) et Maestro (Christophe Som), tous dirigés par Anastasia (Inès Derumeaux); la maîtresse des lieux. L’Arrivée d’Ange, devenu Solange; censé remplacer la meneuse de revue arrêtée par la Gestapo et permettre au cabaret de réouvrir; va faire souffler un vent de vérité et de liberté parmi les membres de La Mifa. De La Vie à la Mort, Pour L’Amour Du Show; mais à quel prix…?

Mon Avis : Ce soir là au détour du Studio Hebertot, je découvris une très belle pièce. L’écriture de Fanny Streissel est d’une ressemblance totale à celle-ci : Douce et lumineuse. Elle nous offre ici une belle ode à la liberté intérieure et à l’acceptation de soi, avec comme cadre un cabaret abandonné par ses clients « occupateurs » et dont toute la troupe essaye par tout les moyens de redonner vie à cette Mifa. Mais à travers cette résurrection de La MIFA, ne serait-ce pas plutôt leur vie à chacun qu’ils tentent de reconstruire, ou plutôt de construire…?

Dans un décor épuré et minimaliste et avec de très beaux costumes (que l’on aimerait voir encore plus) accrochés à un portant; on découvre les vies des uns et des autres ainsi que leurs démons intérieurs qu’ils vont tenter de combattre pour vivre tel qu’ils ont envie et tel qu’ils veulent être. Et pour donner vie et espoir aux rêves de ces personnages, il faut une équipe de comédiens avec autant de force que d’émotion en eux. Et l’on peut dire que le défi est presque réussi; avec une mention spéciale pour Morgane Gander qui nous offre une Marcel tout en émotion et douceur, et Christophe Som qui est un maestro virtuose du violon aux yeux remplis de douceur et d’émotion.

Plus que quelques jours pour venir découvrir l’histoire de cette MIFA; cette belle ode à la liberté d’être, de vivre et à l’acceptation de soi.

« La Mifa » de et mis en scène par Fanny Streissel; avec Laëtitia Carrere, Inès Derumeaux, Morgane Gander, Laurent André, Axel Baille, Pol White et Christophe Som. Au Studio Hebertot du jeudi au samedi à 19h jusqu’au 23 Octobre.

Réservation : https://studiohebertot.com/spectacles/la-mifa/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :