« Occident » à La Manufacture Des Abbesses

Bonjour à tous;

Cette fois ci je vous emmène du côté de la Manufacture Des Abbesses pour vous parler d’Occident; une pièce de Rémi De Vos, mise en scène par Laurent Domingos; avec Aurelie Cuvelier-Favier et Virgile Daudet.

L’Histoire : Un Couple (Aurélie Cuvelier-Favier et Virgile Daudet) passe le plus clair de leurs soirées à s’engueuler et s’insulter. Lui rentre ivre de son travail; elle ne supporte plus ses insultes, ses fréquentations et ses récits de picole. Plus les soirées avancent, et plus les récits de son mari se transforment en dégoût des étrangers, quelques soient leurs nationalités; et ce qui Provoquent chaque soir une kyrielle d’insultes, d’engueulades et de crises de jalousie. Mais au delà de ces conversations sur « ces gens-là »; c’est L’Amour enragé de ce couple qui se dégrade avec cette usure et cette routine du soir. Mais se haïssent ils vraiment, au point de vouloir se tuer mutuellement; ou cherchent ils à tout prix le moindre prétexte pour se parler et sauver ce qu’il reste de leur vie à deux…?

Mon Avis : Les mots utilisés par Rémi De Vos dans Occident sont durs, violents, méchants; autant dans la vie de ce couple que dans les opinions « éthyliques » du mari. Mais ces mots ne sont que prétextes, car l’ambition première de l’auteur est de définir et de montrer la routine, la lassitude de ce couple et leur manière d’être l’un envers l’autre ,quelque soit le sujet de leur conversation, et leur affrontement permanent; allant jusqu’aux mains et à une sorte de violence encore plus forte et plus sauvage que les mots utilisés par Monsieur pour parler des étrangers et ceux utilisés par Madame pour pousser son mari dans ces retranchements et dans ses sentiments primaires.

Et pour définir cadre « grotesque » à cet affrontement; quoi de mieux qu’un ring ?? Et ce fut l’excellente idée de Laurent Domingos : transformer cette crise de couple en affrontement perpétuel sur un ring de boxe « ménager » ou chaque objet d’appartement (tel que les planches à repasser pour ne citer qu’elles) a une utilisation secondaire en rapport avec le sport. La vie quotidienne de ce couple devient un lieu de sports et de combats; ce qui donne au texte et aux propos des personnages un côté totalement décalé et absurde, ce qui entraîne les rires dans la salle.

Et pour pouvoir véhiculer et transmettre tout ces sentiments au public (car il n’y a pas que la pitié ou de la révolte que l’on ressent entre les mots et les gestes); il faut un « couple » aussi crédible et franc, dans leurs jeu comme dans leurs gestes et leurs regards. Aurélie Cuvelier-Favier nous montre une nouvelle facette de son talent avec ce rôle de femme au foyer passant son temps entre le sport, la télé et les insultes quotidiennes de son mari auxquelles elle répond sans filtre ni retenue; qui a en venir aux mains. Tantôt rythmique, tantôt fragile; elle cache dans son franc-parler et son côté rentre-dedans la tristesse de la lassitude et du train-train quotidien de son couple qu’elle subit tout les soirs, tel Un Jour Sans Fin. Virgile Daudet est parfait dans ce personnage abject de mari rentrant ivre tout les soirs, insultant sa femme, menaçant de la tuer et crachant sur tout ce qu’il trouve et sur les moindres personnes qui ne sont pas de « bons français ». Mais on sent en lui un être complètement paumé dans sa vie et dans son environnement; qui chercher la moindre raison pour tenir le coup (hélas l’alcool) et pour garder le contact avec sa femme, dans une monotonie tellement forte qu’il ne sait pas quoi dire en rentrant tout les soirs pour lui dire un mot; et c’est dans la violence qu’il arrive à dire ce qu’il a sur le cœur.

Tout est prétexte pour garder le contact avec celui où celle qu’on aime; quitte à devenir un monstre, une ordure, pour se pousser mutuellement dans ses retranchements respectifs et laisser éclater la moindre petite étincelle d’humanité et d’amour qu’il y’a en chacun d’eux…

« Occident » de Rémi De Vos; mise en scène de Laurent Domingos, Avec Aurelie Cuvelier-Favier et Virgile Daudet. À La Manufacture Des Abbesses jusqu’au 2 Octobre; du Mercredi au Samedi à 19h.

Réservation : http://www.manufacturedesabbesses.com/theatre-paris/occident/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :