« Espèces Menacées » Au Théâtre De La Renaissance

Bonsoir à tous !!

Ce soir je vais vous parler d’une pièce découverte il y’a quelques jours au Théâtre De La Renaissance. Il s’agit de la pièce Espèces Menacées, écrite par Ray Cooney, mise en scène par Arthur Jugnot et interprétée par Laurent Ournac, Gaëlle Gauthier, Arnaud Gidoin, Thierry Heckendorn, Zoé Bruneau, Yannik Mazzilli, Sébastien Pierre et Serge Da Silva.

L’Histoire : En rentrant de son travail, Yvon (Laurent Ournac) découvre qu’il a interverti sa serviette avec celle d’un autre passager en découvrant à l’intérieur… 7 350 000€ !! L’ivresse de l’argent lui monte tant à la tête qu’il décide de prendre le soir même un avion pour Bueno-Aires; mais certains imprévus vont mettre ses intentions de voyage en retard : sa femme (Gaëlle Gauthier) sombrant dans l’alcool en voyant son mari devenir fou pour de l’argent; un couple d’amis, Jacques (Arnaud Gidoin) et Sylvie (Zoé Bruneau), venus fêter l’anniversaire d’Yvon, un flic (Yannik Mazzilli) plus intéressé par la couleur de l’argent que par la justice, un chauffeur de taxi (Sebastien Pierre) un brin collant, un autre inspecteur (Thierry Heckendorn) venu annoncer une mauvaise nouvelle et la menace planante d’un mystérieux flingueur (Serge Da Silva)…

Mon Avis : Etant un fan inconditionnel de l’humour de Ray Cooney (que l’on appelle à juste titre Le Feydeau Anglais); je ne pouvais que courir au Théâtre de La Renaissance dès mon retour d’Avignon. Et tout ce que je peux dire; c’est que même plus de 20 ans après l’avoir découverte avec Gérard Jugnot et Martin Lamotte dans le rôle titre, je ris encore de cette pièce et ce pour plusieurs raisons. Tout d’abord cette mise en scène très rythmée et hilarante de le jeu des comédiens, signée Arthur Jugnot. Celui-ci à le talent de faire de l’orfèvrerie dans toutes ces mises en scène, que ce soit au premier plan comme sur tout ce qui se passe derrière; surtout dans le jeu des acteurs et sans que « l’arrière » n’interfère dans la capture d’attention du public sur l’action principale; et cela permet que le public est constamment captivé, les yeux rivés et les zygomatiques constamment au travail. Et parlons aussi de cette exquise distribution; qui se donne sang et eau dans cette histoire rocambolesque. Laurent Ournac est parfait dans ce personnage de petit comptable qui se met à envisager une vie de luxe, et pour y arriver va aller de mensonges en mensonges et entraîner sa femme et ses amis; Gaëlle Gauthier nous prouve une nouvelle fois son énorme potentiel comique avec Marie, la femme d’Yvon qui va rien trouver de mieux que de se réfugier (et Même se noyer) dans l’alcool face aux délires de son mari et de tout ces « parasites » débarquant le soir de l’anniversaire de son mari. Arnaud Gidoin est le comédien idéal pour Jacques; cet ami bougon qui va se retrouver malgré lui en première ligne dans les mensonges d’Yvon, mais qui va se permettre de profiter un peu (beaucoup) de la situation; Yannik Mazzilli rayonne dans son rôle de flic pourri et intéressé s’imposant dans la soirée du couple, allant même jusqu’à prendre part aux mensonges d’Yvon par intérêts; Thierry Heckendorn reprend le rôle qu’il tenait lors de la création de la pièce et reste un absolument parfait inspecteur Renard dont la droiture et le respect de la loi va involontairement entraîner tout ce petit monde dans ce vivier de mensonges. Zoé Bruneau est une excellente Sylvie; prête à tout pour aider ses amis tant bien que mal, mais qui au fil de la soirée va se mettre à avoir des paillettes et des billets dans les yeux (mais je ne dirais pas pourquoi; pas de spoiler ici 🤫); Les apparitions de Sébastien Pierre dans son personnage de chauffeur de taxi sont tout simplement du véritable velours, un délice de comédie et rires; car que ce soit dans son phrasé et dans son comportement, il est parfaitement et naturellement drôle. Même si son passage est (hélas) court; on rit de voir Serge Da Silva dans le rôle d’un mafieux flingueur au matériel un peu défectueux et au physique un peu décalé par rapport à son « statut »; ce qui donne place à une série de blagues sur sa taille de la part de Jacques et Yvon.

De gauche à droite : Serge Da Silva, Thierry Heckendorn, Gaëlle Gauthier, Arnaud Gidoin, Laurent Ournac, Zoé Bruneau, Yannik Mazzilli et Sébastien Pierre

Huit comédiens hors pair pour une comédie pure et dure; neuf bonnes raisons pour courir, rire et mentir avec humour et folie.

« Espèces Menacées » de Ray Cooney; mise en scène d’Arthur Jugnot, avec Laurent Ournac, Arnaud Gidoin, Gaëlle Gauthier, Yannik Mazzilli, Thierry Heckendorn, Zoe Bruneau, Sébastien Pierre et Serge Da Silva. Au Théâtre de La Renaissance jusqu’au 11 Septembre a 20h30 + le samedi à 17h.

Réservation : https://www.theatredelarenaissance.com/project/especes-menacees/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :