« Les Vivants » au Théâtre Des Corps Saints

Bonsoir à tous !

Aujourd’hui je vais vous parler d’une pièce de théâtre découverte du côté de la Place des Corps-Saints. Il s’agit de la pièce Les Vivants, écrite par Fanny Chesseloup, mise en scène par Jean-Philippe Daguerre; et interprétée par Julie Cavanna, Benjamin Brénière, Alexandre Bonstein et Hervé Haine.

L’Histoire : Mousse (Julie Cavanna) et Léo (Benjamin Brénière) sont fous amoureux l’un de l’autre; comme du Rock’n Roll. Un jour Mousse demande à Léo de l’emmener au Concert de Patti Smith à l’Olympia; mais suite à l’annulation du concert, ils décident d’aller à un concert dont on leur a offert des places à leur mariage : Les Eagles Death Metal le 13 Novembre au Bataclan. Après l’attentat qui fut tant de victimes et qui laissa Léo dans le coma; Mousse tente de se reconstruire, en consultant un psychiatre (Hervé Haine) et en allant voir Léo tout les jours à l’hôpital. Mais sa reconstruction est très difficile; avec les souvenirs de ce drame qui viennent hanter ses nuits et son esprit, l’homme de sa vie qui ne se réveille pas, et une « présence » (Alexandre Bonstein) un peu trop pot de colle et trop « Rock’n Roll »…

Mon Avis : Histoire vécue et bouleversante, Les Vivants est une belle leçon d’amour et de courage. L’écriture de Fanny Chasseloup mélange douceur et folie, humour et amour, détresse et force; à travers le destin de ce jeune couple et la « résurrection » de Mousse après le drame, intérieurement et extérieurement. La mise en scène de Jean-Philippe Daguerre est belle par sa simplicité; un salon d’appartement et en transparence au fond la chambre d’hôpital de Léo; et des jeux de lumières, sombres et éclatantes variant selon l’état d’esprit de Mousse. Julie Cavanna est absolument extraordinaire et bouleversante d’émotion dans le rôle de Mousse. Que ce soit à travers les mots, par sa voix ou le regard de son personnage; elle transmet tant d’émotions qu’elle est en est tout simplement extraordinaire. Benjamin Brénière est aussi bon comédien qu’il a des doigts de fée avec sa guitare à la main dans son rôle de Léo; une véritable source de tendresse, d’amour et d’oxygène pour Mousse. Hervé Haine prête ses traits au psychiatre de Mousse, seule personne qui lui permet de rester ancrée au monde réel; le monde d’après, la vie d’après l’horreur vécue par Mousse. Alexandre Bonstein est absolument excellent, fou et délirant dans ce personnage plutôt intriguant. Est il une matérialisation du Traumatisme de Mousse; ou au contraire est il la « Mousse » d’avant ce tragique événement; rock’n Roll, insouciante et Vivante…?

Qu’attendons nous de la vie après une épreuve traumatisante où l’on a failli perdre la vie et celle de l’homme de son cœur ? Comment vivons nous ça en soi et à l’extérieur ? Fanny Chasseloup nous décrit son vécu avec toute la sincérité, la tendresse et l’unicité de son regard et sa vision de ce qu’elle a vécu et ce qui lui a permis de survivre et de revivre. Ces 4 comédiens, offrant leurs traits et leurs talents, redonnent vie avec émotion et sincérité à un pan de la vie de l’auteure; à travers l’œil et l’imagination de Jean-Philippe Daguerre… Longue Vie à Ces Vivants, qui espérons le, continueront d’émouvoir encore plus son public.

« Les Vivants » de Fanny Chasseloup; mise en scène de Jean-Philippe Daguerre, avec Julie Cavanna, Benjamin Brénière, Hervé Haine et Alexandre Bonstein. En Tournée des 2022 en France et en Belgique

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :