« Artaud Passion » au Théâtre Du Roi René

Bonjour à tous et à toutes;

Aujourd’hui je vais vous parler d’une pièce qui fut créée au Festival d’Avignon il y’a 2 ans et qui fit l’unanimité du public. Il s’agit de la pièce Artaud Passion de Patrice Trigano; mise en scène par Ewa Kraska, et interprétée par William Mesguich et Nathalie Lucas.

L’Histoire : en Mai 1946; Florence Loeb (Nathalie Lucas) vit avec son père, le galeriste Pierre Loeb. C’est dans la galerie de son père qu’elle rencontrera et tombera sous le charme d’Antonin Artaud (William Mesguich); sortant tout juste de 9 ans d’internement. Dès cet instant; elle se met à imaginer, le temps d’une éclipse, une relation amoureuse intense et fusionnelle avec celui-ci; qu’elle imagine tragique, torturé, fourbu et psychédélique.

Mon Avis : Ne connaissant absolument rien de l’univers d’Antonin Artaud; je foulais ce matin là un territoire absolument inconnu. Et je sortis absolument conquis et subjugué de cette découverte théâtrale ! Le texte de Patrice Trigano est d’une force et d’une folie absolument extraordinaire, ou la réalité disparaît au profit du fantasme et de l’idolâtrie de cette jeune fille face à cet homme atteint d’une folie sans limites et où l’un et l’autre parle sans pour autant se parler mutuellement. La mise en scène d’Ewa Kraska est absolument extraordinaire et déroutante par son côté psychédélique et ces sons très années 70-80; car lorsque l’on sait qu’Antonin Artaud est décédé en 1948, par la mise en scène d’Ewa, on a la sensation soit que Florence est hantée par le fantôme d’Artaud et qu’il la hante toutes les nuits; soit que nous sommes dans le subconscient de Florence qui voue un culte fort et passionnel à cet artiste qu’elle a à peine rencontré dans sa vie; mais qui n’en sortit jamais. Et pour que cette « histoire » soit aussi crédible que captivante sur scène que l’est déjà le texte et la mise en scène; il faut deux comédiens avec un poids et une force énorme sur scène pour rendre vivant cette « relation ». William Mesguich est absolument stupéfiant et magistral dans le rôle d’un Antonin Artaud absolument effrayant, fou et torturé; autant dans son corps que dans son esprit, et prêchant la bonne parole tél un gourou aux yeux de sa « disciple ». Nathalie Lucas est parfaite en Florence, jeune fille absolument tombée en pâmoisons face à un Antonin Artaud à la jeunesse éternelle et à l’esprit, comme le corps, totalement hors de contrôle. Mais Artaud est il vraiment réel ou est ce Son Artaud qu’elle matérialise par son esprit et qui se met à lui échapper au fur et à mesure de cette éclipse…?

Un Duo absolument poignant et d’une force incontrôlable pour donner vie à cette folle histoire passionnelle; réelle ou imaginaire…? Mystère…

« Artaud Passion » de Patrice Trigano; mise en Scène d’Ewa Kraska; avec William Mesguich et Nathalie Lucas. Au Théâtre Du Roi René jusqu’au 31 Juillet à 12h20.

Réservation : http://theatreduroirene.com/programmation/12h20-artaud-passion/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :