« N’Ecoutez Pas Mesdames » au Théâtre De La Michodière

Bonjour à tous !!

Aujourd’hui je vais partager avec vous cette pièce de Monsieur Sacha Guitry qui se joue en ce moment au Théâtre De La Michodière. Il s’agit de N’Ecoutez Pas Mesdames; mise en scène par Nicolas Briançon, et interprétée par Michel Sardou, Lisa Martino, Nicole Croisille, Carole Richert, Patrick Raynal, Eric Laugerias, Laurent Spielvogel, Michel Dussarrat et Dorothée Deblaton.

L’Histoire : Daniel Bacheley (Michel Sardou), antiquaire, découvre l’infidélité de sa femme Madeleine (Lisa Martino) lorsque celle-ci découche pour la seconde fois; et décide de demander le divorce. Dès lors; il voit apparaître dans sa boutique : sa première femme (Carole Richert), souhaitant reprendre sa place; une maîtresse passée (Nicole Croisille) venue lui vendre un tableau; un vieil ami (Patrick Raynal) revenant d’Amérique du Sud; un commissionnaire (Eric Laugerias) un poil trop envahissant; un client (Laurent Spielvogel) un tantinet curieux; un domestique (Michel Dussarrat) trop présent et une bonne (Dorothée Deblaton) un poil trop curieuse. Ce défilé de personnages hauts en couleur et leurs leçons vont permette à Daniel de changer sa vision de la Femme; ou plutôt des femmes…

Mon Avis : Une pièce plutôt méconnue du grand Sacha Guitry mais très drôle où il donne sa vision un poil cynique mais très drôle des Femmes à travers les yeux du personnage principal; cocu mais le prenant avec Philosophie. La mise en scène (et les coupures) signée Nicolas Briançon est tout aussi belle que rythmée; et ceci grâce aussi aux coupures faites au texte originale, qui donne plus de rythme et d’accélération; et qui permet aussi de rester focalisés sur l’intrigue, sans les petits satellites qui apparaissaient au fil de l’histoire. Le décor de Jean Haas et les costumes de Michel Dussarrat donne la sensation d’être dans une énorme boite à bijoux où l’apparition de chacun des personnages avec son magnifique costume donnait l’impression d’un nouveau bijou qui se rajoute dans ce très bel écrin qu’est la boutique d’antiquités de Daniel. Et que dire de la distribution à part qu’elle est aussi belle et éclatante que le cadre dans lequel ils déambulent : Michel Sardou est je pense une incarnation parfaite du personnage tel que l’aurais rêvé ou imaginé Sacha Guitry : un homme d’âge mûr tout en prestance et charisme sur scène, et qui prend avec recul, humour et philosophie tout ce qu’il va vivre durant ces quelques jours; Lisa Martino est tout en grâce et en gouaille avec ce personnage de Madeleine; et en la voyant, j’ai eu la sensation d’y voir des petits airs d’Arletty. Nicole Croisille, que j’ai vu sur scène pour la première fois il y’a quelques mois dans Hard, est vraiment époustouflante en ancienne meneuse de revue et ancien « flirt » de Daniel. Carole Richert est hilarante d’hystérie en Ex-femme poétesse débarquant pour reprendre sa place, elle est littéralement folle, mais c’est de la belle et douce folie qui a l’effet désiré auprès du public; Eric Laugerias, avec sa facilité à passer d’un rôle, d’un accent ou d’un style de pièce à un autre avec une telle facilité, me fait penser penser à ces acteurs du début du 20ème siècle qui savait autant faire exploser de rire que d’émouvoir les spectateurs; Patrick Raynal est très amusant dans son personnage de « remplaçant » venant passer son test de qualité, il a un petit côté lunaire et innocent; mais pas tant que l’on pourrait le croire; Laurent Spielvogel a ce talent et cette capacité de caméléon à passer d’un rôle à un autre avec une véritable aisance et si peu d’accessoires (d’ailleurs dans le second rôle qu’il occupe dans la pièce; il a des faux airs de L’Inspecteur Clouseau); Michel Dussarrat est drôle à chacune de ses apparitions; même s’il n’a pas de dialogue !! Il a cette capacité à faire rire simplement par une démarche ou une expression du visage; et si c’est accompagné de dialogue, cela peut être absolument burlesque et clownesque; et cela grâce aux talent de ce Monsieur, à qui l’on doit aussi les magnifiques costumes de la pièce; Dorothée Deblaton complète avec drôlerie ce talentueux casting dans son rôle de bonne un peu cruche et maladroite; mais aussi très curieuse.

Crédit Photo : Céline Nieszawer

Venez rire avec cette superbe pièce du Grand Monsieur Guitry où les femmes, comme les hommes, en prennent pour leur grade; et qui plus est servie par un casting tres étoilé et époustouflant.

« N’Ecoutez Pas Mesdames » de Sacha Guitry; mise en scène par Nicolas Briançon, Décor de Jean Haas, Costumes de Michel Dussarrat, Musique de Gérard Daguerre; avec Michel Sardou, Lisa Martino, Nicole Croisille, Carole Richert, Eric Laugerias, Patrick Raynal, Laurent Spielvogel, Michel Dussarrat et Dorothée Deblaton. Au Théâtre De La Michodière jusqu’au 9 Février; du Mercredi au Samedi à 20h + Les Samedis à 16h30 et Les Dimanches à 15h30.

Réservation : https://www.michodiere.com/fr_FR/theatre/necoutez-pas-mesdames

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :