« Le Klan » au Théâtre Michel

Bonjour à tous !!

Aujourd’hui je vais vous parler d’une pièce de théâtre découverte lors d’une représentation exceptionnelle au Théâtre Michel. Il s’agit de la pièce Le Klan; écrite, mise en scène et interprétée par Lilian Lloyd, Alex Metzinger, Victoria Grosbois et Emilie Deville.

L’Histoire : En 1984, en Louisiane; Mark Duke (Alex Metzinger), membre du Ku-Klux Klan, est accusé du meurtre violent d’un père de famille juif. Son avocate Kate Winterbottom (Victoria Grosbois) veut tout faire pour lui faire éviter le couloir de la mort; mais Mark plaide coupable et reste sourd aux conseils de Kate. C’est là qu’apparaît Tony Thompson, alias Antony Duke (Lilian Lloyd), grand avocat à New-York et frère aîné de Mark; venu, à la demande de Betty (Emilie Deville), la femme de Mark, pour défendre son mari, malgré les rancœurs qu’il y’a entre les deux frères. Tony et Kate, malgré l’insistance de Mark, soupçonnent qu’il s’est passé autre chose ce soir là et décident de mener leur propre enquête.

Mon Avis : Réussir a émouvoir; à faire rire et créer une atmosphère pesante avec une histoire qui pourrait être tout ce qu’il y’a de plus réel : voilà le défi réussi avec talent par toute l’équipe du Klan. Tout d’abord l’écriture de Lilian Lloyd; elle est absolument excellente. Dans une atmosphère à la Mississippi Burning, Lilian Lloyd nous offre une émouvante histoire qui est autant un fait de société passé qu’une comédie dramatique et une histoire policière. Ce mélange pourrait être pesant; mais là est aussi le talent d’auteur de Lilian, il y met les doses suffisantes et bien réparties tout au long de l’histoire pour captiver le public et l’émouvoir avec une réelle intensité dramatique. La mise en scène, signée aussi Lilian Lloyd, et une direction d’acteur par Bénédicte Bailby, sont d’une entière simplicité, sobriété et intensité; ce qui s’emboîte idéalement avec le texte déjà très poignant à la source. Et la distribution est aussi épatante que la pièce en elle même : Alex Metzinger est extraordinairement détestable en petit frère membre du Klan et arborant haut et fort les idées et les mots les plus inhumains au sujet de certaines « races »; Lilian Lloyd campe un excellent Tony, avocat imbu de soi même et retrouvant les fantômes et démons de son passé pour sauver son frère; Victoria Grosbois est très drôle dans son personnage d’avocate un peu gauche servant un peu de punching-ball et de tampon pour les autres personnages, mais bien plus forte et intelligente qu’elle ne peut le paraître; et Émilie Deville interprète avec brio une femme prête à tout pour sauver son mari, malgré qu’elle le tienne pour responsable de ce que sa famille subit depuis le meurtre et qu’elle ne supporte et le comprenne pas le soudain changement de comportement de celui-ci.

Une Très belle histoire de famille et d’idéaux, servie par un excellent quatuor; qui, espérons le, posera plus longtemps ses valises à Paris car Le Klan mérite autant la connaissance que la reconnaissance…

« Le Klan » de Lilian Lloyd; mise en scène de Lilian Lloyd, direction d’acteurs de Bénédicte Bailby, Musiques de Michel André Jouveaux; de avec Alex Metzinger, Lilian Lloyd, Victoria Grosbois et Emilie Deville

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :