« Défaillances » à L’EMC, Salle Le Rex

Bonjour à Tous;

Aujourd’hui je vais vous parler d’une pièce que j’ai eu le plaisir de découvrir il y’a quelques jours. Cette pièce s’appelle Défaillances; elle est écrite par Blandine Bonelli, mise en scène par Daniel Berlioux et interprétée par Alexis Mavropoulo, Marion Plourde, Baptiste Philippe et Blandine Bonelli.

L’Histoire : Avant on appelait ça La DDASS, aujourd’hui L’ASE… Dans l’un des services de la protection de l’enfance; toute une galerie de personnages vont se croiser et raconter leurs vies, leurs expériences. Qu’ils soient directrices, éducateurs, enfants placés et en difficulté, parents en état de précarité, secrétaires ou pédopsychiatres; chacun va avancer dans sa vie; que ce soit avec ou sans parents ou enfants, avec ou sans amour, avec crainte et remise en question; mais avec toute la force qu’il faut dans la vie pour surmonter toutes ses épreuves pour rester debout…

Mon Avis : Je ne savais pas quel était le sujet de la pièce avant d’être face à ce spectacle. Et des les premières paroles, c’est tout une partie de ma vie personnelle que j’ai ré-entendu dans ma tête face à cette pièce. Je vais vous parler un peu de ma vie privée pour le coup : ma mère jusqu’à sa retraite à été assistante maternelle pendant près de 40 ans et a travaillé avec la DDASS et ces dernières années l’ASE; et je l’entendais souvent utiliser les termes que j’ai entendu durant toute la durée de ce spectacle, tous sans aucune exception; et vivre des situations comme certaines de celles vécues par les personnages. J’avais peur de me retrouver face à un spectacle anxiogène qui met mal à l’aise en parlant des traumatismes de l’enfance. Et bien absolument pas !! Défaillances est un véritable Spectacle/Témoignage; comme une incursion dans la vie de ce bureau où les vies d’enfants se jouent avec le cœur des membres du service, les éducateurs et les arcanes des règles administratifs. Le texte de Blandine Bonelli est magnifique et terrible pour la même raison : il est criant de vérité. Une vérité crue et nette sans artifice pour l’embellir, dans les situations comme dans les mots; qu’ils sortent de la bouche des enfants, des éducateurs ou des parents. La Mise en Scène de Daniel Berlioux reste simple, ce qui suffit amplement au texte, tout en étant bien pensée et menée; où l’on passe d’un personnage à un autre en changeant juste de veste, de bonnet ou de bandana; et d’une scène à une autre par un simple jeu de lumière et de Déplacement de chaises. Du côté de la distribution, la surprise est aussi grande qu’à la découverte de la pièce : ces 4 personnes ont le talent de faire rire autant qu’émouvoir avec une telle aisance et une telle rapidité que l’on passe du rire aux larmes en moins de deux; preuve supplémentaire qu’en additionnant un texte percutant et un quatuor tout ce qu’il y’a de plus bon, on obtient un spectacle qui sait autant faire rire que pleurer et faire réagir les esprits et les consciences sur un thème tout ce qu’il y’a de plus dur et sensible…

J’espère de tout mon cœur qu’une pièce comme Défaillances sera très bientôt programmé dans l’un de nos plus beaux théâtres parisiens; car non seulement elle le mérite, et surtout elle est de celles qui véhiculent de touchants messages et peuvent permettre de faire ouvrir les jeux aux gens; et le cœur…

« Défaillances » de Blandine Bonelli; mise en scène de Daniel Berlioux, avec Marion Plourde, Alexis Mavropoulo, Blandine Bonelli et Baptiste Philippe.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :