« L’Heureux Stratagème » au Théâtre Edouard VII

Bonjour à tous !!

Après une enquête policière de La Reine Du Crime; c’est aujourd’hui d’un classique d’un classique de l’Amour vu par Marivaux dont je vais vous parler. J’ai eu le plaisir d’assister à La Couturière de la nouvelle pièce du Théâtre Edouard VII, il s’agit de L’Heureux Stratagème; mise en scène par Ladislas Chollat et interprétée par Éric Elmosnino, Sylvie Testud, Suzanne Clément, Jérôme Robart, Jean-Yves Roan, Simon Thomas, Roxane Duran et Florent Hill.

L’Histoire : Dorante (Eric Elmosnino) est amoureux de La Comtesse (Sylvie Testud), qui le traite avec une certaine indifférence et plutôt de la sympathie que de l’amour. Elle préfère la présence du Chevalier Damis (Jérôme Robart) et passe le plus clair avec celui-ci; au grand dam de Dorante mais aussi de La Marquise (Suzanne Clément), qui subit les mêmes égards de la part du Chevalier que Dorante De La Part De La Comtesse. Ils décident dont de monter une petite machination pour s’amuser de ces derniers : Dorante et La Marquise vont se prétendre amoureux l’un de l’autre et s’amuser de la réaction de La Comtesse et Du Chevalier. Entraînant avec eux toute leur compagnie : Arlequin (Simon Thomas), valet de Dorante et amoureux de Lisette (Roxane Duran), femme de chambre de la comtesse, elle même attirée par Frontin (Florent Hill), valet du Chevalier; et Maître Blaise (Jean-Yves Roan), jardinier de la comtesse et père de Lisette; chacun d’eux va voir et comprendre que malgré un très beau et fantasque Stratagème; les préceptes de L’Amour vont au delà de La Raison et De L’Orgueil…

Mon Avis : Moi qui ne suis pas friand au départ des pièces classiques; il faut beaucoup de choses pour que je ne décroche pas dès les 10 premières minutes. Et j’ai eu la belle surprise d’être cueilli par cette version de L’Heureux Stratagème à la sauce Ladislas Chollat. Ce qui nous émerveille et illumine nos mirettes dès les premières secondes; c’est l’écrin dans lequel l’intrigue va avoir lieu : Les Décors, signés Emmanuelle Roy, Les Costumes de Jean-Daniel Vuillermoz, la musique de Frédéric Norel et les lumières d’Alban Sauvé; la combinaison de tout ça donne un cadre et une atmosphère Années 30 absolument sublime et tamisée pour cette intrigue d’amour et d’honneur.

Côté Distribution; elle est aussi belle et étincelante qu’une parure de bijoux (et pas en toc 😉). Éric Elmosnino est excellent et hilarant en Dorante, désespéré et manipulateur malgré lui, prêt à tout pour retrouver l’amour de sa Comtesse; Sylvie Testud est une comtesse rayonnante et hautaine tombant de son piédestal en voyant son amoureux transit filer dans les bras d’une autre; Suzanne Clément est sublime en Marquise mise à l’écart par l’homme qu’elle aime et désireuse de se venger par La où celui-ci l’a blessé, avec la complicité de Dorante; Jérôme Robart est d’une élégance et d’un panache sans borne dans son personnage de chevalier gascon, avec un prestance que l’on pourrait comparer à un mélange entre Raimu et Luis Mariano; Roxane Duran est d’une admirable douceur et candeur dans son personnage de Lisette; Simon Thomas est une incarnation vivante Du personnage d’Arlequin, qui va voir son avenir avec Lisette compromis par le plan de son Maître; Jean-Yves Roan est hilarant à souhaits à chacune des interventions de Maître Blaise, témoin de la détresse de Dorante et du malheur de sa fille Lisette lorsque celle ci sert d’instrument dans la vengeance de Dorante et de La Marquise; et Florent Hill est un Frontin pourvu d’un caractère proche de celui de son maître; un soupçon d’orgueil et d’amour propre et qui ne supporte pas de voir celle pour qui il a le béguin lui filer entre les doigts.

Une très belle distribution pour un classique de Marivaux dépoussiéré par une mise en scène signée Ladislas Chollat; 2 bonnes raisons (et il y’en a d’autres 😉) de venir applaudir cet Heureux Stratagème au Théâtre Edouard VII…

« L’Heureux Stratagème » de Marivaux, Mise En Scène De Ladislas Chollat; avec Éric Elmosnino, Sylvie Testud, Suzanne Clément, Jérôme Robart, Roxane Duran, Jean-Yves Roan, Simon Thomas et Florent Hill. Au Théâtre Edouard VII, Du Mardi au Samedi à 20h + les Samedis et Dimanches à 16h jusqu’au 11 Décembre; et à partir du 12 Décembre à 21h au lieu de 20h Du Mardi au Samedi.

Réservation : https://www.theatreedouard7.com/shows/lheureux-stratageme/

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :