En Tête à Tête Avec…Mathieu Sempéré

Bonjour à tous !!

Aujourd’hui; c’est ma rencontre avec un artiste, dont la voix est unique et reconnaissable entre toutes, que je vais avoir le plaisir de partager avec vous. Il y’a quelques mois, j’ai eu le plaisir de rencontrer et d’avoir un tête à tête avec Mathieu Sempéré, dans le cadre d’une soirée de présentation de son Nouvel Album : Engrenage Symphonique

Bonjour Mathieu Sempéré; et merci à vous d’avoir accepté ce petit entretien. Avant de parler de votre actualité; j’aimerais que nous parlions un peu de vous; pour permettre à nos lecteurs de vous découvrir un peu plus, bien que l’on vous connaisse déjà via les Stentors et vos Deux précédents Albums. Alors qui êtes vous ? Qui est Mathieu Sempéré ?

Alors qui je suis… ça c’est une question que l’on se pose longtemps et que moi même je vais encore me poser pendant quelques années. Avant tout oui je suis un chanteur, un ténor; le public me connaît via le groupe Les Stentors avec lequel je chante et tourne depuis bientôt 9 ans. Mais je viens du monde de l’Opéra en premier, l’Opéra qui a un peu dévié vers la chanson française; et aujourd’hui c’est du côté de la création que je me tourne avec ce nouvel Album, composé de quelques reprises mais surtout de titres inédits.

Oui car, après un album Hommage à Luis Mariano (Revivez La Légende) et un hommage à la chanson française (Tant De Chansons Qui Nous Ressemblent); vous sortez un nouvel album au mois de Septembre; un album composé de quelques reprises mais surtout de beaucoup de compositions, et qui se nomme Engrenage Symphonique. Pourquoi ce nom ?

En préparant cet album, je le voulais plus moderne que les précédents car cet album est un album plus personnel, dans le sens où j’ai pu créer. J’ai pu écrire certains textes et composer certains des morceaux de l’album, en m’inspirant de compositeurs classiques.

En fait cet album est un lien entre le monde moderne avec cet engrenage de morceaux (14 titres sur l’album); et le côté symphonique parce que tout simplement pour moi la symphonie est le terme qui correspond le mieux à mes yeux à la musique classique; qui est Symphonique, Orchestrale. Donc je me suis finalement inspiré de certains thèmes de musique Classique, ça va de Bach à Erik Satie en passant Brahms, Beethoven ou même Liszt; et je leur ai emprunté quelques thèmes de 20-30 secondes pour créer un refrain ou un couplet sur chacune des chansons. Ces thèmes sont évidement réorchestrés; les paroles sont nouvelles car dans la musique classique il n’y avait pas de paroles, on parle bien sûr de musique classique pure, pas d’opéra. Donc là nous sommes vraiment dans un engrenage de symphonies, de micro extraits de 20 secondes de symphonies qui duraient 40 minutes au départ. Donc j’ai vraiment retiré une toute petite épingle dans chacune de ces symphonies et de ces musiques classiques pour trouver un engrenage de 14 titres qui sont vraiment des univers différents les uns des autres.

Justement dans ces 14 titres qui composent votre Engrenage, il y a 5 reprises mais surtout 9 créations, 9 compositions que vous avez écrit ou co-écrit. C’était une envie qui vous taraudait déjà depuis plusieurs années de faire découvrir votre univers au public, autre chose que votre voix sur des chansons déjà connues; faire découvrir le Mathieu Sempéré auteur/compositeur au delà du Mathieu Sempéré interprète. C’était une envie présente depuis longtemps déjà…

Oui bien sûr, ce qui ne m’empêche pas pour autant d’interpréter les chansons des autres; que ce soit de la chanson française ou bien même de l’opéra chanté par des dizaines de milliers de ténors. Si je chante Carmen de Bizet ou un opéra de Mozart;les siècles se sont succédés et ont été interprétés par les plus grands ténors internationaux, ce qui ne m’empêche pas de les reprendre pour autant. Je suis avant tout un chanteur de reprises, mais quand on parle de chansons françaises ou de variétés, on a envie d’aller plus loin; et moi c’était mon envie : d’écrire, de poser ma patte, de crier ce que j’avais envie de crier sur des thèmes bien précis et d’essayer de faire un lien entre cette musique classique, entre ces thèmes extraordinaires sortis de cerveaux de géants, de génies; et faire un lien avec la chanson, avec la belle poésie, avec des textes plus ou moins modernes, contemporains ou meme agressifs pour certains; mais en tout cas pour tous dans des thèmes où l’on peut tous se retrouver.

Parmi ces reprises, on y trouve Sur Un Prélude De Bach qui a été rendu célèbre par la Talentueuse et Regrettée Maurane. Était ce une envie au départ déjà d’y inclure ce morceau où était ce votre façon de lui rendre Hommage que de reprendre ce titre à votre manière ?

En fait la réponse est multiple. Car ce titre qu’interprétait Maurane, ce Prélude De Bach a été composé par Jean-Claude Vannier, Et Jean-Claude Vannier, qui a écrit pour Michel Jonasz et beaucoup avec Serge Gainsbourg, fut mon premier concert lorsque je suis arrivé à Paris. Lors de ma montée à Paris, Jean-Claude avait besoin de choristes; j’étais encore un gamin à l’époque et ça a été l’un de mes premiers concerts de variétés, jusque là je ne faisais que de l’opéra et donc de la musique classique. Je prépare l’album depuis 2011 et J’avais décidé de prendre ce thème d’Engrenage Symphonique qui reprend des symphonies de musique classique; et pour moi Le Prélude De Bach est le morceau de piano le plus joué par les enfants, y compris moi qui ai passé mes premières auditions de Piano avec ce Prélude De Bach; et je me suis dit ça serait peut être bien à juste titre de l’y incorporer. Et à cette époque là, il se trouve que Maurane était toujours là avec sa voix de velours, son intelligence du chant et de la musique et cette sensibilité. Malheureusement Maurane nous a quitté depuis; Et à travers cette interprétation, je profite aussi pour lui rendre un vibrant hommage avec ce morceau; qui est à mes yeux une apothéose de ce que l’on peut faire en additionnant la musique classique et la chanson française.

On sent vraiment une passion profonde lorsque vous parlez de ces chansons présentes sur ce nouvel album; elles vous inspirent vraiment toutes, que ce soit les reprises comme les créations. Et à propos de celles-ci, vous les avez écrites ou co-écrites avec plusieurs collaborateurs. Comment s’est passé cette écriture à Quatre Mains; et qu’est-ce qui vous a inspiré pour toutes ces chansons ?

Pour ce qui est des textes des créations; ils ont été écrits avec différents auteurs. Il y a Sophie Sara, qui avait écrit un titre pour Les Stentors ainsi que le spectacle Carmen à Tout Prix, qui a été mon premier gros spectacle de théâtre avec lequel j’ai tourné et joué à Paris au Théâtre Trévise. Sophie m’a écrit plusieurs titres pour cet album, notamment Quand Tu Dors et d’autres qui sont vraiment du « sur-mesure ». Et j’ai eu le plaisir aussi de co-écrire avec David Nathan, une belle chanson qui s’appelle Après Nous et qui parle de « l’après » séparation. Ce texte est très contemporain; d’ailleurs David est assez connu pour ses textes car il est un des paroliers de Garou et de Lynda Lemay. Ce fut une belle première collaboration et de longue distance, car David vivant au Canada, les échanges sur le texte se sont faits petit à petit par Internet. Et le texte est né après la musique, qui fut créée en amont; ainsi que les arrangements et le refrain. On s’est inspirés d’un titre de musique classique, on est allés plus loin ensuite avec les paroles; et après de multiples échanges, on a fini la chanson; cette chanson qui se veut moderne et à laquelle je tiens beaucoup, Comme à toutes celles de l’album. Ensuite j’ai une autre collaboration dans l’album, avec Enrique Andreu sur un titre qui parle de mes origines espagnoles et qui S’appelle Les Chevaux D’Andalousie. Cette collaboration a été aussi un travail assez long pour faire avancer et modifier le texte, et pour modifier aussi la musique sur ce titre, qui est assez cinématographique; ça a demandé 2 ans de travail et de remaniements, pour arriver à cette version finale présente sur l’album.

Question un peu compliquée : Est ce que parmi ces 14 chansons; il y en a une qui vous touche un peu plus, que ce soit dans le thème ou le fait de l’avoir écrit ?

Oui en effet le choix est un peu compliqué car j’ai vraiment une histoire d’amour avec chaque titre et chacun d’eux a une histoire. Alors s’il fallait en choisir une, je choisirai peut être La Différence car c’est un texte qui parle des gens différents, et je l’ai écrit en pensant à Mon Frère. Par cette différence, on dit que c’est lui qui est décalé et pas comme les autres; aux yeux justement des autres. Dans ce monde là, ce sont ces gens là qui sont décalés parce qu’ils sont différents; alors qu’en réalité peut être que c’est nous les différents, c’est peut être nous qui ne sommes pas adaptés à ce monde; contrairement à eux qui n’ont pas de barrières, qui ont constamment le sourire et une énergie totalement positive quelque soit la saison, le jour ou l’heure. J’ai écrit ce texte en pensant à Lui et pour Lui; et ce texte s’adresse à toutes les personnes qui ont Une différence, qui se sentent différents. C’est un peu particulier pour moi d’écrire sur ce sujet là; et c’est peut être la chanson qui me touche le plus, personnellement parlant en tout cas.

Alors pour terminer cette Interview Mathieu; ça va être mon petit questionnaire de rapidité. C’est un peu comme le questionnaire de Proust, mais à ma façon !

  • Quel est votre principal trait de caractère ? Énergique
  • Qu’appréciez vous le plus lors de vos concerts ? L’Energie encore; mais celle transmise au public et celle que le public renvoie; cette vibration qui voyage de ma gorge vers l’oreille de l’auditeur.
  • Quel Est votre Principal Défaut ? L’égocentrisme artistique; comme un peu tout les artistes
  • Quelle est votre manière de vous détendre avant de monter sur scène, pour évacuer le stress ? Je bois 8 litres de whisky !! (Rires) Non plus sérieusement, je fais des exercices de respiration.
  • Quel est votre rêve le plus fou pour l’avenir ? J’aimerais que cet album rencontre vraiment tout les publics à sa sortie; qu’il plaise à tous, en France comme dans d’autres pays. Et J’aimerais bien aussi aller à l’étranger, voyager avec la musique. Avec cet album là où un autre ? Avec celui là où bien un autre; mais j’aimerais bien chanter à l’étranger. J’aimerais voir ce que fait ma voix, ce que peut susciter la chanson française et la défendre, est ce qu’elle a besoin d’être défendue, j’en suis pas sûr. Mais aller promouvoir la chanson française à l’étranger oui.
    Quelle est votre plus grande peur ? Perdre ma voix. Quand on est malades, ce qui arrive très fréquemment, la voix est l’une des premières choses à être touchée et à s’en aller quelques jours.
    Que Rêveriez Vous d’interpréter sur scène, qui n’est pas de vous et que vous n’avez pas déjà repris ? Il y’a beaucoup d’opéras que je n’ai jamais interprété et que je rêverais de chanter; des opéras de Verdi ou de Puccini. Et vu que je suis une personne assez boulimique de musique; j’aimerais aussi interpréter de la musique Baroque, chose que je n’ai jamais fait non plus. Et puis il y’a aussi les lieux où je rêverais de chanter; oui vraiment chanter à l’étranger, chanter de la musique italienne ou espagnole. C’est vraiment ça que j’aimerais plus faire et découvrir.
    Quelle est votre chanson favorite, tout style confondu ? Alors aujourd’hui; je vais vous répondre Maya l’Abeille car en fait selon les humeurs; j’ai besoin d’écouter des choses différentes. Je peux écouter de la musique classique bien évidemment, et même dans la musique classique il y’a tant d’œuvre avec des caractères différents que je m’y retrouve. Si je cherche de la mélancolie ou de la gaieté; je peux tout trouver dans la musique classique. Mais tout dépend vraiment ce que j’ai envie d’écouter, si j’ai envie d’écouter de l’électro j’écouterais de l’électro. Alors je n’ai pas de musique ou de chanson favorite; mais si j’ai une voix favorite, je vais parler du classique et du Grand Luciano Pavarotti. Ce Grand Monsieur, ce géant a une voix qui me fait vibrer dès les premières notes; ça me touche directement.
    Quelle Est Votre Devise ? Ma devise on peut la retrouver dans l’un des titres de l’album, Quand Je Serais Jeune : Ne Pas Remettre à Demain ce que l’on peut faire aujourd’hui; et Profiter Du Temps Présent…

C’est sur ces belles devises que notre Interview prit fin. Je remercie encore énormément Mathieu Sempéré d’avoir accepté cet interview et pour cet instant mélodique passé ensemble; et Je ne peux que remercier infiniment aussi Mademoiselle Marion « La Luciole » grâce à qui cette rencontre a pu avoir Lieu.

Quant à vous; N’oubliez pas : Le 27 Septembre sort « Engrenage Symphonique », le nouvel album de Mathieu Sempéré. Et n’hésitez surtout pas à suivre Mathieu Sur Les Réseaux Sociaux; car pleins de belles surprises mélodiques vous y attendent…🎶

Page Facebook de Mathieu Sempéré : https://www.facebook.com/mathieusemperetenor/

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :