« Kean » au Théâtre 14

Bonjour z’à tous !

J’ai découvert une pièce il y’a quelques jours; mais que je connaissais déjà de nom depuis plusieurs années. Cette Histoire, écrite par l’un des plus grands noms de la littérature française (Alexandre Dumas) et adapté par un autre Grand Nom (Jean-Paul Sartre) nous fait découvrir le milieu du théâtre en Angleterre au XIXème Siècle, à travers les yeux d’un des plus grands comédiens de l’époque : Edmund Kean

L’Histoire : Edmund Kean (Alexis Desseaux) est un comédien shakespearien adoré du Grand Monde; mais aussi un homme qui attire les femmes à lui tel un aimant. Tel est le cas d’Éléna (Sophie Bouilloux), la femme de l’Ambassadeur du Danemark (Jacques Fontanel). Mais on lui prête aussi une liaison avec la jeune Anna Damby (Justine Thibaudat), qui vient de fuir de chez son prétendant et futur mari. Le Prince De Galles (Frédéric Gorny) et aussi ami proche de Kean; lui propose une forte somme d’argent contre le fait de ne plus voir Élena (dont il est épris) qui est justement attendue par Kean dans sa loge de théâtre. Mais ce jour là c’est Anna qui apparaît à la place d’Elena; car subjuguée par le talent et le charme de Kean, elle lui demande son aide…pour faire du théâtre ! Pris entre la femme qu’il adore et cette petite demoiselle qui ne le lâche plus, et ce malgré l’aide de son fidèle assistant Salomon (Stéphane Titeca); torturé par les ultimatums d’Elena, d’Anna et Du Prince De Galles, Kean explose en pleine représentation d’Othello et injurie le Prince de Galles et son entourage et interrompt pour la première fois une représentation…

Mon Avis : Moi vous me connaissez; j’ai Un peu de mal à être attiré par les classiques, ils me lassent assez vite. Mais après avoir vu le dépoussiérage fait par Mr Alain Sachs il y’a quelques mois au Théâtre Du Gymnase sur La Dame De Chez Maxim; j’étais encore plus curieux de découvrir son adaptation de Kean. Et ce soir là; la déception n’était pas au rendez vous. Encore une fois, Alain Sachs arrive, par sa mise en scène et sa direction de comédiens, à redonner une seconde jeunesse à ce classique d’Alexandre Dumas adapté par Jean-Paul Sarte. Il nous offre Une mise en scène rythmée et sans temps mort; accompagné d’un décor non encombrant et multifonctions.

Du côté de la distribution, elle est sans contestation exceptionnelle ! Alexis Desseaux est un Kean magistral; il interprète un comédien qui n’a passé toute sa vie qu’à jouer, et pas seulement en scène; et qui craque le jour où il se retrouve sur scène pris entre deux feux;entre le théâtre et la vraie vie. Sophie Bouilloux est une Eléna De Koefeld toute en prestance et distinction, femme de diplomate s’offrant un nouveau souffle en la compagnie de cet Acteur (Pour ne pas dire saltimbanque comme certains nobles de cette époque pouvaient dire). Frédéric Gorny nous fait découvrir un Prince De Galles beaucoup plus sympathique et tendre que l’on peut l’imaginer; on pourrait le penser froid et hautain face à cet homme d’une autre catégorie sociale que la sienne, mais on le voit plutôt tendre et protecteur envers cet homme (même si c’est un peu aussi pour lui-même qu’il fait ça…) qu’il est prêt à protéger contre les autorités et contre lui même. Justine Thibaudat est une Anna d’une douceur inégalable; elle est un peu une sorte de grain de sable dans les envies de Kean avec Elena et un peu pot de colle professionnellement. Et malgré ces petits défauts, son innocence et sa passion (brillamment interprétées). Stéphane Titeca est un drôle de Salomon (et un Salomon drôle) qui m’a souvent fait penser à Jimmy Cricket dans le Pinocchio de Disney. Il est comme une sorte de conscience pour Kean pour le freiner dans ses excès et sa vie dissolue, mais hélas si peu écouté mais souvent raillé. Jacques Fontanel est égal à lui même : chacune des ses apparitions et de ses répliques (servies par une prestance, une voix et un phrasé inégalables) amusent le public à chaque coup. Ève Herszfeld et Pierre Benoist complètent brillamment cette distribution avec leurs multiples rôles tous aussi drôles les uns que les autres.

Alors si vous voulez vous réconcilier avec les classiques; foncez vite au Théâtre 14 applaudir cette troupe épatante qui vous fera rire et oublier les grisailles de la vie…

Rideau !

« Kean » d’Alexandre Dumas, Adaptation de Jean-Paul Sartre; Mise en Scène d’Alain Sachs. Avec Alexis Desseaux, Sophie Bouilloux, Frédéric Gorny, Justine Thibaudat, Stéphane Titeca, Jacques Fontanel, Ève Herszfeld et Pierre Benoist. Au Théâtre 14 jusqu’au 23 Février, le Mercredi et Jeudi à 19h, le vendredi et Samedi à 20h30 et le samedi à 16h.

Réservation : http://theatre14.fr/saison/spectacle/kean

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :