« Le Misanthrope » de Molière au Théâtre 12

Bonjour à tous,

Aujourd’hui je vais vous parler d’une pièce dont le nom ne vous est pas inconnu. Il s’agit du « Misanthrope » de Molière, adapté et mis en scène par Caroline Rainette;et interprétée par La Compagnie Étincelle : Lennie Coindeaux,Caroline Rainette, Camille Cieutat, Jérémie Hamon et Bruno Aumand.

L’Histoire : Alceste (Lennie Coindeaux) est ce que l’on appelle un Misanthrope, quelqu’un qui déteste le genre humain. Il s’en prend ouvertement à son ami Philinte (Bruno Aumand) sous prétexte qu’il a montré de trop grands signes d’amitié à un inconnu. Oronte (Jérémie Hamon) qui porte une grande admiration à Alceste, souhaite lui présenter des vers qu’il vient d’écrire. Si Philinte les apprécie, Alceste ne se manque pas de lui dire haut et fort son mépris envers sa création; et une dispute éclate entre eux.

Lors d’une soirée, il entend Célimène (Caroline Rainette), la femme pour qui il a une passion intense, parler ouvertement de ses galants à Philinte et Éliante (Camille Cieutat);ce qui énerve Alceste, qui apprend qu’il est convoqué au Tribunal dans l’affaire qui l’oppose à Oronte.

Arsinoé (Camille Cieutat), jeune avocate très prude, fait croire à Célimène qu’elle l’a défendue face à des personnes lui reprochant sa légèreté. Célimène,pas dupe de l’hypocrisie d’Arsinoé, lui répond avec la même hypocrisie et la pousse dans les bras d’Alceste; qui la repousse ouvertement.

Alceste découvre une lettre écrite par Alceste pour un autre homme et lui fait une crise de jalousie. Célimène très maligne retourne la situation et lui fait croire que cette lettre pourrait avoir très bien été écrite pour une Femme pour faire culpabiliser Alceste.

Alceste perd son procès conte Oronte et écœuré par les hommes, préfère s’exiler. C’est à ce moment qu’il rencontre Célimène aux bras d’Oronte; et que l’un et l’autre demande à Célimène de choisir avec lesquel elle souhaite rester. Par la fourberie d’Arsinoé, Ils découvrent les écrits de Célimène à Leurs égards. Si Oronte préfère oublier cette femme; Alceste n’en est que plus amoureux; déclare son amour à Célimène et lui propose de partir avec lui s’exiler. La décision de Célimène confirmera Alceste dans son opinion de l’Homme et partira en exil…

Mon Avis : Moi qui suis absolument pas fan des pièces classiques et en vers (je ne le cache pas;ça me lasse très vite. Et si en plus c’est long alors là…🙄); j’allais découvrir Cette version du Misanthrope avec quelques réticences, malgré la confiance que j’ai envers le talent et la qualité d’adaptation de Caroline Rainette (qui a adapté et mis en scène la pièce,en plus de jouer dedans). Et bien ce fut un agréable moment et découverte que je fis ce jour là. Pour captiver le public jusqu’au bout (ce qui est très compliqué avec les pièces en vers); Elle a eu l’idée de faire de grosses coupures dans le texte et de garder les personnages principaux cités au dessus, à tel point que la pièce durant a la base entre 2 et 3h (si ce n’est plus quelques fois…) dure ici 1h30 ! Malgré toutes ces césures, la trame de la pièce est toujours présent et les caractères des personnages bien décrits et compris au départ. Autre qualité dans la mise en scène de Caroline, l’idée de mettre la pièce en scène… à notre époque ! En effet, l’action du Misanthrope de La Compagnie Étincelle se situe au 21eme siècle, et nous voyons Alceste,Oronte, Philinte et Célimène portable ou tablette à la main (ou magazine à la main Pour Oronte…hehe 😏) tout en restant absolument fidèle au Texte de Molière.

Pour ce qui est de la Distribution; je ne vais pas tourner autour du pot : j’ai apprécié chaque jeu des comédiens. J’avais vu et découvert Caroline Rainette avec Lennie Coindeaux cet été au Lucernaire dans la Légende d’une Vie de Stefan Zweig et les revoir dans une pièce plus classique et s’en tirer avec autant de simplicité, n’est qu’une preuve supplémentaire de leur talent. Camille Cieutat arrive avec simplicité et aisance à endosser les costumes de 2 personnages diamétralement opposés : la douce Éliante et la vénéneuse Arsinoé. Jérémie Hamon est tout simplement hilarant en Oronte (je ne reviendrais pas sur le magazine mais ça restera gravé; mais ce n’est pas la seule chose où il est très drôle). Bruno Aumand joue avec calme, retenue et douceur un Philinte qui pourrait pourtant être froid et désagréable envers son ami Alceste.

Alors si vous voulez vous réconcilier avec les Classiques du Théâtre Français, courrez vite applaudir la Compagnie Étincelle au Théâtre 12; la dernière est Dimanche !!! 👏👉

« Le Misanthrope » de Molière Par La Compagnie Étincelle; Adaptation et Mise en Scène de Caroline Rainette, avec Lennie Coindeaux, Caroline Rainette, Jérémie Hamon, Camille Cieutat et Bruno Aumand. Au Théâtre 12 du Jeudi au Samedi à 20h30 et Le Dimanche à 15h30. Dernière Le Dimanche 9 Décembre.

Réservation : http://www.theatredouze.fr/pages/LE-MISANTHROPE_spect-154.html

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :