« La Machine De Turing » de Benoit Soles; au Théâtre Michel

Bonjour à tous !!

Aujourd’hui je vais vous parler d’une pièce qui a eu un énorme succès au Festival Off d’Avignon 2018 et qui a pris ses quartiers il y’a quelques jours au Théâtre Michel. Il s’agit de la pièce « La Machine De Turing » de Benoit Solès, dans une mise en scène de Tristan Petigirard; avec Benoit Solès et Amaury De Crayencour. Cette pièce retrace la vie d’Alan Turing, mathématicien et cryptologue d’origine britannique qui joua un rôle très important lors de la Seconde Guerre Mondiale dans le décryptage d’Enigma; et par ses idées et concepts d’intelligence artificielle, fut l’un des précurseurs d’une des plus importantes inventions du 20eme siècle.

L’Histoire : Alan Turing (Benoit Solès) est chercheur et mathématicien dans un collège de Londres, ainsi qu’à l’université de Manchester. Il est un homme assez étrange : il est vêtu d’un pantalon de pyjama, il bégaye, semble renfermé sur lui même et paraît aux yeux du reste du monde comme un fou ou un simplet. Mais ce que personne ne sait; c’est que sous les dehors d’être insignifiant, cet homme est l’un des plus brillants génies du 20eme siècle. À travers les moments clés de sa vie et de plusieurs personnes ayant croisé le chemin d’Alan (interprétés par Amaury De Crayencour); nous allons découvrir les pensées, les émotions et les souffrances de cet homme qui court. Mais après quoi courrait il…?

Mon Avis : Je connaissais de nom Alan Turing mais je ne savais rien de sa vie et de son vécu. Par curiosité je me suis mis à farfouiller un peu (Merci Internet 😉) pour découvrir qui était cet homme. Et lorsque l’on découvre ce qu’a vécu cet homme (notamment sa poursuite en justice pour Perversion car homosexuel),on se demande ce qu’à pu ressentir cet homme à tout les moments de sa vie (Enigma, Christopher, Arnold,…). Et Grâce au Talent indéniable de Benoit Solès; on découvre avec une intense émotion des bribes de la vie d’Alan à travers ses yeux; d’enfants souvent , d’amoureux transi parfois, mais surtout de génie incompris par le reste du monde car différent. L’écriture de Benoit est tout simplement magnifique; il arrive avec aisance et talent à nous transporter de 1938 à 1954, à travers plusieurs époques d’Alan et à des moments importants de sa vie. Une écriture intense, profonde, sombre des fois; mais tout sauf lassante et ennuyeuse car reflets réel de la vie de cette époque, à travers les yeux D’Alan. La Mise En Scène de Tristan Petigirard est très simple par le décor mais extrêmement compliquée et pointilleuse par l’écran installé derrière la bibliothèque d’Alan. On peut même dire que l’écran peut même être considéré comme un comédien en soi car il joue constamment;n’est jamais statique. Il présente tantôt les lieux où se déroule les actions; mais aussi La fameuse Machine De Turing, ses mécanismes et ses mouvements. Nous avons aussi l’impression (en tout cas ce fut le mien) qu’en réalité, l’écran est un reflet du cerveau d’Alan Turing durant toute sa vie; à travers ses souvenirs,son mécanisme et sa manière de réfléchir; tel un jeu d’échecs.

Mais il n’y a pas que la pièce en soi et la mise en scène qui est exceptionnel. Le jeu des 2 comédiens est simplement excellent . Amaury De Crayencour interprète plusieurs personnages ayant eu des incidences dans la vie d’Allan Turing. Que ce soit un inspecteur de police, un champion national d’échecs ou un voyou des bas quartiers; il nous joue tout ses personnages avec une simplicité et une aisance inouïe (pourtant Dieu sait qu’il est difficile d’interpréter plusieurs personnages en même temps sur scène). Benoit Solès est tout simplement exceptionnel dans le rôle d’Alan Turing. Il est tendre, touchant, drôle; et il arrive à nous transmettre et nous faire ressentir les émotions de son personnages des fois avec un simple regard, sans aucune parole. Sur scène il n’interprète pas Alan Turing; il est Alan Turing. Il nous offre ce personnage tel que lui l’imagine dans sa tête et nous le fait découvrir avec sa pièce. Il y’a une intensité de jeu et une forte émotion dans son interprétation; lorsque son personnage est face au public (qu’il lui parle ou non) et que l’on découvre l’histoire de Christopher pour ne citer que celui là mais il y’en a d’autres. On a l’impression dans la manière de parler et la tenue d’Alan, que c’est un enfant dans un corps d’adulte (la preuve avec les références constantes à Blanche-Neige); et il nous transmet avec tant de talent et de facilité les émotions de son personnage à travers ses explications et ses regards, que l’on est captivés par sa vie du début jusqu’à la fin (tragique hélas 😔).

Vous l’aurez donc compris; cette pièce est l’un de mes coups de cœur de la Rentrée Théâtrale. Je vous conseille vivement à aller Applaudir et vous serez, Je n’en doute pas une seconde, émus et en ressortirez avec pleins de choses en tête…

https://youtu.be/Lh9UWOfDcmM

« La Machine De Turing » de Benoit Solès, Mise en Scène de Tristan Petitgirard; avec Benoit Solès et Amaury De Crayencour. Du Mardi au Samedi à 21h et le Dimanche à 16h.

Réservation : http://www.theatre-michel.fr/Spectacles/la-machine-de-turing/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :