En Tête à Tête Avec… Mtatiana

Bonsoir,

Ce soir; je vais vous parler… Enfin non je vais pas vous parler d’une pièce ou d’un spectacle (enfin pas directement); mais indirectement vous allez vivre ce que moi j’ai eu le plaisir de vivre il y’a quelques jours. En effet, j’ai eu le plaisir et la Joie d’avoir eu une Entrevue (In English Interview) avec La Chanteuse/Auteur/Compositrice/Comédienne Mtatiana (qui a gentiment accepté d’inaugurer cette nouvelle Catégorie des Chroniques) pour parler de son Actualité mais aussi D’Elle-même (car l’artiste n’existerait pas sans La Femme 😉).

Bonjour Mtatiana. Alors avant de parler de ton actualité, j’aimerais que tu nous parles un peu de toi. Qui es tu ? Qui est Mtatiana ?

Alors Le pseudonyme Mtatiana, qui est l’initiale de mon nom et mon prénom; a été inventé par mon père. On a crée ce nom au moment ou j’ai commencé à faire de la musique mon métier. J’ai été bercée, élevée par la musique via mes parents; qui étaient de vrais passionnés. Ma Mère a fait le conservatoire avec l’accordéon; Mon père avait un groupe de Hard Rock. Et lorsque ma voix a commencé a muer; ils m’ont vivement conseillé de tenter ma chance dans la musique; de chanter et m’accompagner à la guitare. j’ai commencé à faire des cafés theatre, du cabaret à Orléans; auditionner pour des spectacles. Et grâce à mes parents qui ont crée une association de spectacle Music-Hall, j’ai pu m’épanouir en créant mes œuvres, en me mettant en scène et en créant mes chorégraphies. J’ai réalisé grâce à eux un rêve de petite fille, car quand tu crées ce que tu aimes, accompagné par tes parents et qu’ils te laissent l’opportunité de créer en te soutenant; tu vis un rêve éveillé. Ensuite je suis allée poursuivre mon apprentissage à Paris, aux Cours Richard Cross durant 2 ans et j’ai commencé à passer des auditions pour des comédies musicales. La première audition que j’ai passé à Paris c’était pour Footloose en 2010; et je suis prise pour le premier rôle. Après ça; se sont enchaînés les auditions, les comédies musicales et de belles autres expériences.

On sent vraiment une profonde émotion lorsque tu parles de tes expériences passées et de ton parcours. Surtout sur le soutien que tu as eu de tes Parents...

Oui je n’oublie jamais que tout ce que j’ai vécu jusqu’à présent, tout ce que j’ai et suis aujourd’hui; je le dois beaucoup à mes parents car c’est grâce à eux et à leur soutien que j’en suis là. Il ne faut jamais oublier d’ou l’on vient et aussi ceux qui vous ont soutenu, et pour moi ma famille a toujours été là. C’est vrai qu’au départ ce n’était pas forcément ce que je voulais faire. Moi j’adorais les études, les langues; donc j’étais plutôt partie pour faire une licence ou un master en langues étrangères pour faire journaliste ou traductrice ou bien professeur de Français. Et ce sont mes parents qui m’ont dit qu‘il était vraiment dommage de ne pas essayer la musique, que je pourrais reprendre mes études ensuite si ça fonctionne pas; mais au moins aller jusqu’au Bac. Et au final, la musique a plutôt bien marché puisque depuis 2010, j’en ai fait mon métier; Et c’est simplement merveilleux.

A propos de ta carrière; tu nous as dit que lors de ton premier casting pour Footloose, tu as été remarquée et engagée des le départ. Ensuite tout s’est enchainé pour toi. Après Footloose, il y’a eu notamment « 1789, Les Amants De La Bastille », « Mistinguett », « Emilie Jolie »...

En effet; c’est aussi pour çà que j’aime beaucoup ces expériences dans les spectacles musicaux. On est vraiment dans une expérience pluridisciplinaire et l’on se forme constamment à différentes choses au fil des années. Pour 1789; j’étais chanteuse, comédienne et doublure pour 3 rôles; Sur Mistinguett je faisais des claquettes; sur Peppa-Pig on a eu une formation de marionnettiste; Sur Jules Verne, en plus des chansons il y’avait beaucoup de theatre et d’humour. Dans Emilie Jolie; je joue la sorcière, la méchante du spectacle, et du coup a chaque expérience on se forme constamment sur de nouveaux rôles et de nouvelles performances. Pour I Love Piaf, ou l’on s’est rencontrés tout les deux, on m’a demandé de faire de la guitare électrique. C’est çe qui est vraiment génial dans ce que l’on vit, on peut apprendre sans cesse, il n’y a aucune limite.

Justement après « I Love Piaf »; j’avais envie d’en découvrir plus à ton sujet; Alors j’ai écouté ton EP « Psyché-Délice » et ton single « La Garce » qui est le contraire de ce que j’avais vu de toi. Tu véhicules plusieurs cotés lorsque l’on te découvre : dans « Piaf » on était plus dans la douceur, la sensibilité. Et là avec « La Garce » et les chansons de « Psyché-Délice »; tu véhicules un coté femme brute de décoffrage et assez rock...

Je pense que l’on a chacun différentes facettes. Il y’a une partie de moi qui est assez timide, réservée, calme, douce; et puis il y’a ce coté Femme de caractère qui n’aime pas se laisser faire, qui aime prendre des décisions, qui n’aime ni le mensonge ni la trahison; et donc qui est et que je suis aussi; assez honnête et franche dans ce que je ressens, que ce soit positif ou négatif, Et j’aime aussi que les choses soient justes. Donc lorsque je crée des personnages comme « la garce », que je ne suis pas évidemment, il y’a toujours des traits de caractère qui sont miens mais qui sont bien entendu retravaillés, enjolivés en fonction de l’histoire que je raconte. « La Garce » fait partie des déceptions que j’ai pu avoir mais tout en travaillant ce personnage qui, contrairement à moi bien sur, va chercher à se venger et à prendre le dessus pour ne pas se laisser faire et ne pas laisser les choses tel quel. Comme tout le monde, j’ai deja été déçue et ça m’est arrivé de penser à un personnage qui va se venger et prendre le dessus. C’est comme si je voulais donner une suite à mon vécu mais dans un monde imaginaire. Chaque être humain a des facettes, et c’est ce que j’ai envie de montrer dans mon spectacle « Femme(s) ».

Justement Parlons de ton spectacle « Femme(s) »; que tu vas jouer très bientôt (Les 14 et 28 Novembre) au Théatre Trévise dans le cadre du festival Musical’In. Là c’est ton oeuvre, ton petit bébé a toi. Tu as écrit toutes les chansons, composées certaines des musiques. Qu’est ce que « Femme(s) » ?

Il y’a un an et demi lorsque j’ai passé les auditions; il m’est arrivé d’avoir des déceptions au point d’avoir l’envie de baisser les bras. J’avais sorti l’été précédent mon clip qui avait eu de très bons retours, mais n’avait rien déclenché par la suite. Et Mon Ami Julien Alluguette, qui met en scène mon spectacle, m’a appelé et m’a dit  » C’est bien de passer des auditions pour des comédies musicales; mais moi j’aime ce que tu écris et je trouve çà dommage que tout ça reste dans un coin parce que tu baisses les bras. Si tu baisses les bras, c’est parce que tu penses que ça marche pas alors que c’est juste que le chemin est dur. Alors si tu me l’autorises, j’aimerais bien te filer un coup de pouce; j’ai envie de te mettre en scène ». J’étais plus que ravie; d’abord parce que j’adore travailler avec Julien, on a avait travaillé ensemble sur Peppa-pig; c’est un très bon metteur en scène et comédien. J’ai été immédiatement d’accord et j’ai commencé à lui faire écouter ce que je faisais. En écoutant, il s’est rendu compte qu’au milieu de toutes ces compositions, il y’avait quelques personnages féminins qui apparaissaient assez souvent; tous différents mais à chaque fois des femmes. En voyant ces images de la Femme qui revenait souvent dans mes chansons, il m’a proposé de partir de ça comme point de départ. Alors on a mis des étiquettes partout chez moi avec des thèmes, des facettes de personnages féminins. Il me donnait les themes, moi j’écrivais les chansons et travaillais avec des compositeurs : John Dada qui est le directeur musical du spectacle; Anthony Giordano qui avait réalisé mon EP ou encore Paul Roman qui m’accompagnait sur scène. Et de là on a crée tout ces personnages, toutes ces femmes. Donc il y’a 17 femmes et à travers tout ces personnages; on parle de l’enfance, de l’adolescence, de la femme qui court au travail, de la femme amoureuse, déçue, battue, qui va perdre son travail, qui va tomber enceinte, qui va se marier,… On passe vraiment par tout un panel féminin. Et au fil des mois, on crée notre équipe pour construire les décors, fabriquer les costumes, les perruques. Petit a petit, au fur et a mesure des répétitions; j’ai pris conscience que je parlais essentiellement de moi. Soit je parle de moi, de ce que j’ai vécu, de mes souffrances, de mes points forts ou mes rêves; soit je parle des femmes qui ont traversé ma vie, mes Grand-Mères, ma Maman, mes Soeurs, mais aussi des femmes que j’ai croisé, qui m’ont interloquée durant mon existence. Et au moment ou je comprends çà; je me suis mise à accepter certaines facettes de l’Etre Humain. Une Femme, c’est assez complexe : Elle est remplie de sentiments, d’émotions, de facettes. Et du coup j’enlève tout les fils de ma personnalité et je crée des personnages. Ce spectacle est mon bébé parce que effectivement c’est tout ce que je suis, tout ce que j’ai vu et tout ce que je veux transmettre pour que d’autres se reconnaissent.

Quel Plaisir à chaque fois d’entendre parler de ton Bébé 😁 Alors je précise;ce n’est pas un spectacle féministe, c’est un spectacle qui parle de tout les genres de Femmes qui existent. On est plutôt dans un spectacle féminin on peut dire…

Oui;c’est théâtralisé et chorégraphié justement par Julien Alluguette et Yohann Tété. Ce sont vraiment des minis scènettes et de petites pièces de théâtre. Chaque personnage raconte son histoire et au sein du spectacle il y’a parfois des femmes déçues des hommes, qui rencontrent parfois des hommes violents;mais ça ne veut pas dire que ça descend l’image de l’homme. C’est simplement que j’interprète ces femmes parce que j’en suis une;et qu’à travers ce que j’ai vécu, ça va plus mettre en valeur (ou pas) l’homme et la femme en fonction du vécu. Mais non ce n’est pas féministe; je ne suis pas et ne me revendique pas Femme Féministe. Évidemment il y’en a beaucoup qui vont le penser dans mon entourage parce que j’aimerais qu’il y’ait Egalité entre hommes et femmes; j’aimerais qu’on parle d’Etre Humain et non pas que d’Homme; J’aimerais qu’on reconnaisse qu’une Femme puisse être AuteurE. Mais ça ne m’empêche pas d’aimer les hommes; j’ai moi même un amoureux, un papa que je considère comme un super héros. Si l’on veut parler d’égalité;il faut une mise en valeur égale et équitable entre les Hommes et les Femmes. Et dans le spectacle, oui il y’a de la moquerie sur les hommes;mais si les femmes ne rencontraient pas les hommes, il n’y aurait pas autant à dire de l’un et de l’autre : ils se complètent. C’est ça qui est intéressant pour moi au sein du spectacle.

D’ailleurs, à propos de ton spectacle, je pose une question…Est ce que tout est prêt ?! 😂

Alors il y’a quelques jours j’aurais dit « oh la la ! mais ça va pas du tout ! » Et puis j’ai la chance de pouvoir commencer à répéter sur Scène, sur les planches du Trévise qui est un magnifique théâtre. La pièce correspond à ce genre de lieux, avec une scène pas trop grande mais très confortable. Depuis je me sens très rassurée parce que c’est la dernière ligne droite et il faut vraiment mettre toutes ses peurs de côté. Moi qui suis très traqueuse, mais je suis si bien entourée que ça serait un manque de respect pour l’équipe qui m’entoure de douter. Donc là j’ai décidé d’arrêter de douter et de foncer !

C’est vrai que tu es entourée d’une super équipe pour te soutenir et que tout soit comme tous le voudriez, c’est à dire parfait pour la première au Trévise. Parles nous justement de cette super équipe qui t’entoure…

Oui c’est Vraiment une super équipe; il y’a en premier lieu Julien Alluguette qui fait la mise en scène; John Dada qui a composé une partie des musiques et arrangé tout les titres; Yohann Tété qui gère les chorégraphies du spectacle; Sylvain Rigault qui a crée les costumes; Audrey Borca et son équipe qui s’occupent des perruques et du maquillage; Grégory Carlet qui est directeur technique et un très bon conseiller et soutien pour moi au sein du spectacle. Il y’a aussi Arnaud Bessin au Son; Matthieu Patriarca à la lumière; sur scène, je suis accompagnée par 2 musiciens multi instrumentistes : Camille Rossi et Emrah Kaptan.

J’ai Michael Tillay des 3 Clés Productions qui produit le spectacle; avec la collaboration de Patrice Albanèse qui coproduit le spectacle et qui le programme dans le cadre du Festival Musical’in; j’ai Charlotte Calmel qui est l’attachée de presse et qui me permet d’avoir de superbes interviews; comme celle ci (☺️😁). Ensuite j’ai bien sûr Mes Parents qui me soutiennent et qui ont produits avec l’aide de beaucoup de gens l’avant première du spectacle à Orléans en mars dernier; j’ai le soutien aussi de plusieurs personnes d’Orléans grâce à qui j’ai pu fabriquer les décors et qui se sont investis réellement. Moi j’ai écrit les textes des chansons et des transitions, composé certaines des mélodies que John a réarrangé pour le spectacle; et j’ai aussi quelques amis artistes qui ont enregistré les voix off des transitions.

J’ai vraiment hâte de découvrir ton spectacle !! 😁 Et par contre après « Femme(s) » tu ne t’arrêtes pas puisque tu seras durant les vacances de Noel à l’Olympia pour la reprise d’ « Emilie Jolie » dont vous venez de finir une tournée…

Oui du 22 Décembre au 6 Janvier.

Je ne veux pas te mettre une pression supplémentaire mais ça doit faire quelque chose de se dire que dans quelques semaines, tu vas fouler les planches de l’Olympia…

Oui bien sûr c’est un rêve pour moi qui se réalise. C’est un honneur Pour toute l’équipe de pouvoir jouer dans cette salle mythique. Et en attendant on sera en tournée en France les week-ends. Et c’est vraiment un rêve aussi dans le sens où, pour avoir jouer « I Love Piaf » tout l’été au Lucernaire; se dire que la dans cette salle, de grands artistes comme Edith Piaf justement ont foulé ces mêmes planches; ça fait vraiment quelque chose…

Finalement Édith Piaf ne reste jamais longtemps loin de toi; puisque tu as fini le spectacle « I Love Piaf » à Paris le 18 Août, une tournée à travers la France qui vient de se terminer,…

Oui et il y’aura une date à Paris le 26 Décembre dans le cadre du Festival Musical’in au Trévise justement pendant la période de Noel. On est une petite équipe et on s’entend super bien. Mais c’est vrai qu’Edith Piaf est un petit Porte Bonheur pour moi; j’ai grandi avec ses chansons, ma maman en était une grande fan. Après mon bac;j’ai passé un concours pour la promotion du film « La Môme » que j’ai remporté et j’ai pu rencontrer Olivier Dahan et Alain Goldman qui ont écouté un peu ce que j’avais à l’époque dans mes morceaux et avec qui j’ai pu discuter un peu. Et c’est grâce à ce concours que j’ai pu entrer à l’école Richard Cross parce qu’il y’a eu un suivi professionnel. Et quelques années plus tard, je passe Une audition et je fais « I Love Piaf » et aujourd’hui je vais passer sur la scène de l’Olympia où Elle est passée. C’est mon porte bonheur et elle est toujours sur mon chemin. Je ne me trouve pas vraiment de points communs avec Elle; mais la seule chose, en dehors de ses chansons, que je pourrais avoir peut être avec elle; c’est sa passion pour L’Amour. Je suis une grande Amoureuse, Une Vraie Romantique; et même si avec le temps je me préserve et j’essaye de ne pas le montrer, car on peut toujours être déçu; il Y’a toujours cette envie de se battre pour ce qu’on aime et pour l’amour en général. Et pour moi c’est un phare ce sentiment d’amour, ce sentiment d’amitié; et elle, a toujours été entièrement amoureuse et l’a tellement bien écrit et chanté, ça a été comme ça jusqu’à sa mort : l’amour de la musique, l’amour des hommes, de ses amis, de sa passion. Et c’est en ça où je me sens proche d’Edith Piaf, sur cette sensibilité et cet amour de la vie…

En tout cas, je ne peux que te souhaiter une carrière comme la sienne. C’est plus de ce côté là que je te voyais un lien avec Edith Piaf : Elle était passionnée d’amour et elle transmettait ses émotions et ses sentiments à son public avec ses chansons.

J’espère oui sincèrement que mes chansons vont pouvoir toucher et transmettre des émotions au public qui viendront assister au spectacle…

Et justement concernant « Femme(s) »; est ce qu’il y’aura peut être pour l’avenir une trace laissée par ton Bébé. Peut être un enregistrement live audio ou peut être même vidéo; parce que quand même Il y’a beaucoup de choses autour de toi sur scène (chorégraphie, mise en scène, costumes, décors,…); donc est ce que un jour les gens qui te suivent pourront un jour trouver un souvenir de cet événement…?

Pendant les dates à Paris, il y’aura des moments filmés pour créer un teaser dans le but de promouvoir le spectacle et de le faire programmer dans d’autres salles; ou même simplement pour que les gens puissent se remémorer des petits moments du spectacle. L’objectif qu’on a avec Julien;c’est d’enregistrer les chansons parce que ce sont des chansons à textes et que parfois sur scène il se passe tellement de choses que l’on passe à côté de certaines subtilités du texte. Et donc on aurait aimé pouvoir enregistrer ça mais on a préféré investir nos énergies dans le spectacle Live; donc pour le moment on n’a pas pu réaliser l’album mais on aimerait beaucoup le faire et faire aussi le spectacle un peu partout et qu’à la fin les gens puissent repartir avec l’album du spectacle qu’ils viennent de voir et réecouter les chansons. Mais pour le moment on a préféré vraiment tout mettre sur l’aspect Live plutôt que l’aspect Album.

Espérons qu’un jour, cette envie se réalise vraiment; peut être même avec un album Live car en plus de tes textes, ça permettrait aussi de transmettre toute ta force, ta rage peut être aussi;mais en tout cas tout tes sentiments à ton public.

Alors pour terminer notre petite entrevue; tu vas devoir répondre le plus vite possible à mes petites questions :

– Le Principal Trait De Ton Caractère ?
*
Tête de Cochon

Ce que tu apprécies le plus pendant tes concerts ?
*
Le Partage avec le public

Ton principal défaut ?
*
Boudeuse

Ton occupation préférée avant de monter sur scène ?
* J’ai toujours la main de mon papa ou de ma maman pas loin. On a un truc avec mon papa : il met ses mains sur les miennes pour me transmettre énergie et chaleur. Et je fais aussi une petite prière pour parler à ma mamie et mon papy qui sont là haut pour qu’ils m’accompagnent.

Ton rêve le plus fou pour ton avenir ?
*
Avoir un lieu a moi,un théâtre ou je pourrais faire venir pleins d’artistes;écrire et mettre en scène des pièces. Ne pas être forcément sur scène, mais plus créer et organiser des choses et surtout avoir un lieu pour ça.

Ta Plus Grande crainte professionnelle ?
*
Perdre Ma Voix

– Que rêverais tu d’interpréter sur scène, que ce soit un standard d’un artiste qui t’inspire ou même un rôle peut être ?
*
Je suis une amoureuse du Jazz;donc tout ce qui tourne autour du Jazz, que ce soit des standards ou même une chanteuse de Jazz sur scène;ça serait un vrai plaisir.

– Quelle est ta chanson favorite ?
*
« I Got A Woman » De Ray Charles

Ta Citation Favorite ?
* Ne Fais Pas à Autrui Ce Que Tu N’aimerais pas que l’on te fasse

Dernière Question, très importante… Accepterais tu de faire un Duo avec moi ?! 🤣
* Ah ah !! 😂 (Je ne mettrais rien de plus (pas De Spoiler ici 🤫) mais sachez en tout cas que la réponse m’a fait autant rire que plaisir…😋)

C’est avec ce suspens que se termine le premier « Tête à tête » des Chroniques. Je remercie infiniment Tatiana d’avoir été La Première à s’être prêtée au Jeu de l’interview et de s’y être prêtée avec tant de Gentillesse, Humour et surtout Sincérité et Passion. Je tiens aussi à remercier Charlotte Calmel sans qui cette interview et cette rencontre n’aurait pu avoir lieu…

Je vous rappelle donc que le spectacle de Mtatiana « Femme(s) » se jouera pour la première fois à Paris Les Mercredis 14 et 28 Novembre à 21h30 au Théâtre Trévise dans le cadre du Festival Musical’In

Réservation : http://musical-in.com/programmation-musicale/femmes/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :